Yallah ! Falafels et son caviar d’aubergines

Yallah ! Falafels et son caviar d’auberginesJe profite des dernières aubergines pour accompagner des falafels et cette fois-ci, je vous propose la recette à l’israélienne ! Cela me permet de me faire revivre de bons moments passés rue des Rosiers à Paris…

img_1074

 

Liste des ingrédients pour les falafels (pour 6 personnes)  :

  • 450 g de pois chiche
  • 2 à 3 gousses d’ail
  • 1 oignon rouge hâché
  • 3 cuillères à soupe de coriandre fraîche
  • 3 cuillères à soupe de persil plat
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire
  • 2 cuillères à café de cumin moulu
  • 1 cuillère à café de coriandre épice

Préparation :

Faire tremper les pois chiches dans l’eau une nuit. Le lendemain, dans le mixeur mettre l’ail, la coriandre, le persil, l’oignon, les pois chiche, le sel, le cumin, la coriandre poudre et le bicarbonate de soude.

Mixer mais pas trop, votre préparation ne doit surtout pas devenir une « bouillie » toute collante et doit rester bien aérée…

Former les falafels, soit avec une cuillère à falafel ou bien avec les mains (moi c’est celle là que je préfère). Pour que le falafel prenne tous les goûts, laisser reposer 30 min à 1 heure c’est bien meilleur. Puis faire frire dans un bain d’huile chaude jusqu’à obtenir une couleur dorée.

Liste des ingrédients pour le caviar d’aubergines : 

  • 2 aubergines
  • 4 branches de persil plat
  • 1 jus de citron
  • 1 gousse d’ail pelée
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • sel et poivre
  • parmesan (pas de la poudre… mais un vrai morceau)

Préchauffez le four à th. 6 (180 °C). Lavez les aubergines. Placez-les entières sur une plaque de cuisson et enfournez 40 min.

Rincez et épongez le persil. Réservez quelques feuilles pour le décor.
Ouvrez les aubergines refroidies en deux et prélevez la pulpe à l’aide d’une cuillère.

Mixez-la 1 minute avec l’huile d’olive, l’ail, le persil, le jus de citron et quelques morceaux de parmesan. Salez, poivrez.

Répartissez la préparation dans des verrines et réservez 1 h au frais . Ajoutez quelques copeaux de parmesan restant avant de servir, décoré de persil.

J’ignore qui des Israéliens, des Libanais, des Syriens et des habitants du Moyen-Orient ont été les premiers à proposer ces délicieuses boulettes mais tout ce que je sais, c’est que les différentes versions sont toutes aussi délicieuses les unes des autres et ces boulettes rapprochent plus qu’elles ne séparent au final…

Alors régalez-vous et à très vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s