Animal : politique ? Pauvres réponses…

le

Le 6 décembre dernier, je postais un article « Animal : politique ? »  avec un point d’interrogation animal : politique ? dans lequel je me demandais si les espèces animales et principalement celles que nous utilisons pour nous nourrir, nous vêtir et même pour nos loisirs, seraient considérées enfin comme des sujets à part entière et tout simplement comme un enjeu politique dans cette campagne présidentielle.

Si vous avez lu cet article (je n’en doute absolument pas), je vous avais fait part d’une démarche novatrice prise par un collectif de 26 associations prénommé « Animal politique » et qui souhaite mettre la condition animal au centre des enjeux politiques, en apostrophant directement les candidats à l’élection présidentielle française.

J’ai donc moi aussi décidé de leur demander ce qu’ils feront en la matière, à travers une interpellation des candidats, via l’association L.214 qui propose un formulaire sur leur site web et plus particulièrement sur un scandale (de plus…) qui portait sur l’abattoir de porcs d’Houdan (je vous laisse juge…).

Interpellation

J’ai reçu une réponse de 2 candidats et pas des moindres. Et bien, ça laisse un sacré goût amer dans la bouche…

 

 

D’une part, les réponses, dont je vous en laisse ci-dessous la teneur, sont d’une médiocrité absolue et si je lis bien il n’y aurait que l’abattage rituel qui pose problème…, comprendre l’abattage rituel musulman, nouvelle bataille du parti politique qui se prénomme « Les Républicains » :

CaptureFillon

Ma réponse en dit long sur mon agacement comme vous pouvez le constater.

RéponseàFillon

Quant à Emmanuel Macron, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir une non-réponse. Une non-réponse qui en dit long sur son immense capacité à faire de la comm’ mais à ne répondre à rien sur ces enjeux.

RéponseMacron

Rassurez-vous, je ne suis pas très surprise mais voilà on en est où ? Ben, nulle part je crois.

D’ailleurs, je suis d’autant plus blasée par l’ineptie des réponses mais encore plus des candidats qui se targuent d’avoir de hautes idées sur l’écologie, le changement climatique (dont l’élevage, l’industrialisation de l’agriculture et la consommation de viandes et de poissons en sont tout de même un peu responsables) et qui ne m’ont tout simplement pas répondu.

Alors je m’autorise à publier les noms des candidats qui n’ont pas souhaité répondre :

  • Benoît Hamon
  • Jean-Luc Mélenchon
  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Marine Le Pen

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. La position welfariste pro-abolitionniste de JLM est assez affichée dans les médias cela dit. Peut-être que la réponse va finir par venir ? Quant aux autres candidats ils sont pro-chasse, corrida, etc., donc le bien-être animal ne leur sert que pour se donner un air charitable, ce qu’ils veulent c’est que l’économie tourne, chair à canon, à saucisse, peu importe.
    Bon dimanche.
    K&M

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s